Far Cry 6 : l’inspiration de l’état d’esprit “Resolver”

Lors de sa sortie le 7 octobre sur Xbox One and Xbox Series X|S, Far Cry 6 ajoutera un nouveau mot au lexique de la série : “Resolver.” C’est un concept venant de Cuba, le pays étant l’inspiration principale derrière l’île fictive de Yara, le décor du jeu. La philosophie “Resolver” embrasse l’idée de la détermination, de la débrouillardise et de la capacité à résoudre les problèmes. C’est l’un des piliers de Far Cry 6, qui motive ses protagonistes au cœur de la guérilla et modifiera la façon dont vous interagirez avec le monde.

Resolver” veut dire « résoudre » en espagnol. Mais à Cuba, ce mot véhicule bien plus de sens. À cause des décennies de vaches maigres occasionnées par l’embargo sur l’échange de marchandises et l’effondrement de l’Union Soviétique, les Cubains furent contraints de se débrouiller avec ce qu’ils avaient sous la main.

David Grivel, Lead Game Designer, nous en dit plus :

« Comme il était très difficile d’importer quoique ce soit, les Cubains devaient faire avec ce qui était déjà présent sur l’île. C’est pour cette raison, par exemple, que tant de voitures américaines des années 60 peuplent encore les rues là-bas. Mais la philosophie « Resolver » ne consiste pas qu’à conserver les objets, il s’agit aussi d’en fabriquer de nouveaux. Lors de nos recherches, nous avons par exemple trouvé un ventilateur fabriqué à partir d’une platine vinyle. »

Dans Far Cry 6, Dani Rojas, le personnage principal, devra mener une révolution et se battre contre une force militaire surpuissante. Il faudra donc qu’il ou elle se serve de tout ce qui se trouvera à sa portée et c’est pour cette raison que la philosophie « Resolver » est cruciale.

David Grivel ajoute :

« Dans Far Cry 6, l’esprit « Resolver » consiste à vous transformer en véritable armée, vous et vos alliés devrez infliger le maximum de chaos avec ce que vous possédez. »

Cela se manifeste de différentes manières dans le jeu, vous devrez chercher de l’équipement, modifier vos véhicules ou assembler des modificateurs d’armes. L’esprit Resolver est particulièrement présent dans deux catégories, les armes étant la première. Ce sont des armes uniques, fabriquées pour l’occasion avec les matériaux que vous trouverez.

David Grivel nous donne un exemple :

« L’une de mes préférées, c’est ‘El Pequeño’, un minigun fabriqué à partir d’un moteur de mobylette particulièrement mortel. »

D’autres armes Resolver utilisent des poignées de station à essence, des batteries de voitures, des guidons de bicyclette et même des lecteurs CD.

Et pour ce qui est de la deuxième catégorie ? Il s’agit des Supremos. Celles et ceux n’étant pas initiés à l’art de la guérilla pourraient les appeler « sac à dos ». Ils vous offriront un avantage immense mais limité dans le temps en combat. Par exemple, il pourra s’agir d’un lance-flamme, ou d’un dispositif permettant de vous soigner plus rapidement. L’un des plus destructeurs, l’Exterminador, vous laissera envoyer un déluge de missiles à tête chercheuse sur vos ennemis. Bien sûr, vous ne pourrez pas simplement envoyer des missiles à tour de bras, chaque Supremo doit être utilisé avec parcimonie, car ils disposent tous d’un temps de refroidissement. Une fois ce temps écoulé, vos ennemis trembleront.

Naturellement, il faut un certain talent pour créer un tel arsenal. C’est là que Juan Cortez intervient. David Grivel fait les présentations :

« On peut considérer Juan comme le professeur de guérilla de Dani. C’est lui qui vous expliquera les bases de la philosophie Resolver. C’est le meilleur des artisans, celui que vous irez voir lorsque vous aurez besoin de nouveaux Supremos, de gadgets et d’armes Resolver. Mais c’est aussi un véritable mentor pour Dani, car il possède aussi l’expérience nécessaire pour savoir quand et comment utiliser ces armes. On en sait peu sur son passé, mais il y a fort à parier que ce n’est pas sa première révolution. »

Cette expérience partagée sera indispensable pour que vous appreniez à utiliser les armes, gadgets, véhicules et autres équipements Resolver de la plus efficace des manières.

Cette philosophie vous laissera incarner une version de Dani qui vous sera propre. La série Far Cry a toujours laissé les joueuses et les joueurs choisir leur approche et leur manière de venir à bout des objectifs, mais Far Cry 6 va encore plus loin dans ce sens.

Vous préférez l’infiltration ? Alors il vous faudra La Clavadora. Cette arbalète tire des harpons (oui oui, des harpons) et sera l’arme parfaite pour vous débarrasser rapidement de vos ennemis en silence. Si au contraire vous n’avez rien contre le chaos, vous pourrez choisir La Sorpresa et ses munitions explosives.

Vous aimez voir vos ennemis de près ? Encaissez les balles tout en occasionnant des dégâts grâce à El Muro, un bouclier antiémeute modifié allié à un puissant revolver. Mais les armes et les gadgets ne seront pas les seules options, vous pourrez également équiper des modifications spéciales pour améliorer les capacités de Dani.

David Grivel explique :

« Il y a une tenue ignifugée pour les situations brûlantes, une autre pensée pour l’infiltration qui réduit le bruit que vous faites lorsque vous vous déplacez, des outils qui permettent de mieux marquer vos ennemis, d’avoir une meilleure conscience de votre environnement ou encore d’améliorer vos talents de chasseur. Tous les styles de jeu sont les bienvenus, il y a des armes et des équipements pour tous les types de joueuses et de joueurs. »

Vous n’aurez pas à vous spécialiser, vous pourrez très bien mélanger les équipements, les armes et les modificateurs comme vous le souhaitez et le jeu vous laissera même sauvegarder vos associations pour changer de paquetage rapidement quand la situation l’exigera.

David Grivel nous parle de ses préférences en la matière :

« J’aime pouvoir tirer à distance, m’infiltrer et me déplacer rapidement. Je m’équipe donc en fonction avec des chaussures plus silencieuses, un pantalon qui permet de transporter plus de munitions de sniper… J’aime aussi beaucoup le pantalon de parkour, qui permet de gagner de la vitesse après une glissade. C’est très agréable à jouer, je l’équipe souvent lors des phases d’exploration pour glisser à flanc de colline, me relever avec le bonus de vitesse, et continuer à avancer. J’adore me déplacer comme ça et il est aussi très utile pendant les combats ! »

Bien sûr, pour accéder à certains endroits, il ne suffira pas d’une glissade. Vous pourrez alors monter à bord de l’Angelito, un buggy qui peut s’envoler au-dessus de Yara. Quand vous prendrez le volant, vous vous demanderez pourquoi toutes les voitures ne peuvent pas faire ça.

Pour une bonne guérilla, toute arme est bonne à prendre, et ça inclut les poules. Plus spécifiquement, un compagnon nommé Chicharrón. Avec sa veste en cuir, son collier à clous et son désir de vengeance contre quiconque portant un uniforme, c’est un véritable poulet de guerre. Vous voudrez l’avoir à vos côtés, mais quelque chose au fond de vous vous laissera penser que c’est peut-être vous, son bras droit…

Vous devez commencer à vous faire une idée de la variété qui vous attend grâce à la philosophie Resolver. Se débrouiller, être créatif et savoir surprendre, voilà les maîtres mots. Cette attitude sera au cœur de Far Cry 6 et lorsque vous prendrez le contrôle de Dani le 7 octobre, vous comprendrez que dans le cadre d’une révolution, aucune arme ne rivalise avec ça.

Peter Handrinos, Technical Producer, conclut :

« Nous avons hâte que vous découvriez le jeu sur Xbox Series X|S à 60 images par seconde et en 4K native sur Xbox Series X. C’est un immense bond en avant, surtout pour un jeu de tir en monde ouvert comme Far Cry 6, qui allie les panoramas inoubliables aux phases d’action nerveuses. »