[email protected] compte déjà plus de 2 000 jeux : retour sur l’histoire du jeu indépendant sur Xbox et ouverture vers son avenir

  • Plus de 2 000 jeux indépendants sont sortis grâce au programme [email protected]
  • Depuis les débuts du programme, [email protected] a versé plus de 1,5 milliard de dollars de royalties aux développeurs indépendants.

L’univers du jeu indépendant n’a jamais été aussi fascinant. Pour certains des nouveaux créateurs de la scène, le début du mouvement des jeux indépendants fait partie de l’histoire et non de leur vécu. Alors que nous nous préparons à franchir le premier pas de la nouvelle génération de consoles avec la Xbox Series X, il semble opportun de revenir sur la naissance de la scène moderne du jeu vidéo indépendant, en nous attardant particulièrement sur le rôle qu’a joué Microsoft en façonnant ladite scène, notamment grâce au programme [email protected], qui a grandement évolué depuis sa création.

Avec la sortie de Swimsanity de Decoy Games la semaine dernière, la barre des 2 000 jeux imaginés par des développeurs indépendants sortis sur Xbox One et sur PC a été franchie ! Depuis la création du programme [email protected], nous avons versé plus de 1,5 milliard de dollars de royalties aux développeurs indépendants. Tous les genres coexistent : des MMOs comme Black Desert aux jeux multijoueur nerveux tels que Warframe, en passant par des titres plus paisibles comme Slime Rancher, exigeant de la réflexion à l’image de Human Fall Flat ou remplis de plateformes retorses comme dans Celeste. On pourrait croire que la seule chose que ces titres ont en commun, c’est la diversité. En réalité, ils représentent avant tout la possibilité d’innover, d’être précurseur et de créer en toute liberté, des choses que seul le jeu indépendant peut se permettre.

Les jeux indépendants ont toujours existé, à vrai dire, ils préexistent même aux jeux non-indépendants ! On raconte encore les récits légendaires de créateurs solitaires et de leurs titres sortis sur Apple ][, Commodore 64, Sinclair, ou sur d’autres machines 8 bit. Ces jeux étaient emballés dans des sacs dotés de fermetures éclair, disposaient parfois d’instructions imprimées au miméographe et étaient vendus dans les magasins d’informatique de proximité. Petit à petit, le monde a ensuite commencé à opter pour des contenus dématérialisés et le Xbox Live Arcade a permis à ces jeux indépendants de faire leurs premiers pas vers des plateformes majeures à l’époque des dernières heures de la toute première Xbox, avant de véritablement décoller sur Xbox 360.

Les fondateurs du Xbox Live Arcade voyaient véritablement le service comme une salle d’arcade. Un lieu où il serait facile de jouer à des classiques mais aussi à des titres plus accessibles, sur une machine dédiée avant tout aux joueurs et aux joueuses plus hardcore. Mais, pour le meilleur, tout ne se passa pas comme prévu… Des développeurs indépendants encore affairés à imaginer des jeux sur PC, comme Jonathan Blow ou l’équipe de The Behemoth, ont appris l’existence de ces jeux téléchargeables et y ont vu une opportunité. Très vite, avec l’aide enthousiaste des équipes de Microsoft, des titres inédits, originaux, issus de l’imagination de développeurs indépendants, ont commencé à apparaître sur le XBLA. La distribution digitale a libéré les développeurs, ces derniers n’étaient plus contraints de créer des jeux «dignes» d’une sortie sur support physique, ils pouvaient imaginer ce qu’ils voulaient, tout type de jeu pouvait alors voir le jour.

Ces titres ne pouvaient pas bénéficier d’une sortie physique, car une taille minimum était de mise chez les éditeurs traditionnels. Leur taille était bien en dessous de cette limitation (à l’origine, on ne pouvait pas dépasser les 40MB pour un jeu XBLA !) et ils appartenaient à des genres moins populaires à l’époque, comme le jeu de plateforme en 2D. Pourtant, ces titres étaient magiques. Ils ne devaient pas se forcer à sortir sur disque ou à afficher des fonctionnalités qui attireraient l’acheteur à l’arrière d’une jaquette. Leurs géniteurs pouvaient simplement suivre leur vision créatrice originelle et donner vie à des jeux comme Castle Crashers, Limbo ou Super Meat Boy. Des œuvres dont on parle encore et qui n’ont rien perdu de leur superbe, 10 ou 12 ans après leur sortie.

Faisons un saut dans le temps jusqu’à la génération de consoles actuelle. La scène indépendante a encore pris du galon, ses développeurs ont pu imaginer des titres toujours plus ambitieux et innovants, le tout, sous les yeux du public. Les jeux indépendants se sont progressivement retrouvés sous les projecteurs lors des conférences Xbox, des titres comme Inside ou We Happy Few (avant que Compulsion Games ne rejoigne les Xbox Game Studios) sont apparus lors de l’E3 et Cuphead, conçu par une famille n’ayant alors aucune expérience du développement, a pu faire sa première apparition lors de l’E3 2014.

Aujourd’hui, ces titres font partie intégrante de l’industrie du jeu vidéo, on ne peut plus l’imaginer sans eux. Les éditeurs traditionnels sont évidemment toujours présents et continuent à créer des jeux épiques incroyables, mais les créateurs indépendants peuvent aujourd’hui jouer dans la même cour qu’eux. Un événement Xbox n’en serait pas un si l’on n’y voyait pas les derniers jeux indépendants et nos événements dédiés comme le Game Fest sont devenus des lieux de rendez-vous incontournables pour nos joueuses et nos joueurs. Chaque jour, des millions d’entre vous peuvent découvrir les jeux les plus incroyables jamais imaginés grâce au soutien solide des développeurs indépendants et à leur implication dans le Xbox Game Pass.

Que nous réserve l’avenir ? Dans un premier temps, et nous y attachons une grande importance, les milliers de jeux que vous aimez aujourd’hui sur Xbox One vous suivront sur Xbox Series X, grâce à la rétrocompatibilité qui sera opérationnelle dès le lancement de la console. Nous pourrons continuer à profiter de nos jeux préférés tout en tirant profit de la nouvelle génération de consoles. Ces derniers seront d’ailleurs plus agréables à jouer et les développeurs pourront toucher un public toujours plus grand avec leurs créations.

Ces développeurs indépendants sont essentiels pour la Xbox Series X : plus de 2000 jeux sont actuellement en train d’être optimisés ou développés pour notre console de nouvelle génération. Des centaines de développeurs possèdent déjà leurs kits de développement et nous continuons à en envoyer tous les jours. Nous sommes déjà les témoins d’une créativité sans précédent, nous ne pouvons qu’être optimistes sur les surprises qui nous attendent. Nous avons pu voir quelques projets en cours, que nous espérons pouvoir commencer à dévoiler dans peu de temps !

Quelques mots de nos partenaires :

« Le programme [email protected] a vraiment tout changé pour nous lorsque nous développions Cuphead. L’équipe s’est montrée passionnée alors que le jeu en était encore à ses balbutiements, a su nous soutenir et nous guider quand l’équipe s’est agrandie, user de son expertise pour que nous puissions assumer notre tout premier lancement et a continué à montrer son amour pour Cuphead jusqu’à aujourd’hui. On peut dire qu’elle nous a accompagné lors de toutes les étapes du développement. C’est une équipe remplie de passionnés de jeux vidéo qui souhaitent vraiment créer des expériences mémorables pour les joueuses et les joueurs du monde entier. Si vous faites partie de celles et ceux qui commencent à découvrir le monde du développement, je vous souhaite d’avoir une équipe aussi impliquée à vos côtés. » – Maja Moldenhauer, Studio MDHR

« Nous faisons partie de la famille [email protected] depuis les débuts de Night School, à l’époque où nous sortions Oxenfree, en 2016. L’équipe nous a aidés, nous a offert tout son soutien, notamment en respectant notre vision créatrice. Nous étions en train de concevoir un titre traitant d’adolescents possédés et leur retour pouvait se résumer ainsi : « Continuez à faire ce que vous faîtes et dîtes-nous si vous avez besoin d’aide. ». Lorsque nous travaillions sur Afterparty, un jeu où deux amis morts doivent battre le diable en personne lors d’un concours de boisson, l’équipe nous a à peu près dit la même chose que la première fois. Elle a toujours su qu’il fallait préserver notre créativité et nous permettre de partager notre vision avec le plus large public possible. Et puis, le fait que toutes ces personnes soient plus que sympathiques n’enlève rien ! Félicitations pour le cap des 2 000 jeux ! » – Sean Krankel, Night School Studios

« Travailler avec [email protected] fut une expérience exceptionnelle. C’est vraiment agréable de savoir qu’une équipe entière travaille dans le seul but d’encourager les développeurs indépendants. À plusieurs reprises, lors de différents événements dédiés, des membres de l’équipe [email protected] sont venus nous voir juste pour savoir comment nous allions. Pour une équipe faisant ses débuts dans le milieu, ça représente beaucoup. Nous sommes ravis de pouvoir continuer ce partenariat ! » – Khalil Abdullah, Decoy Games

Voir tant de développeurs participer à l’histoire du jeu vidéo sur Xbox, c’est une véritable leçon d’humilité. Les équipes de Xbox et d’[email protected] sont heureuses d’avoir pu contribuer à l’évolution de l’industrie et au succès de tant de développeurs, nous avons hâte de voir où ils nous entraîneront à l’avenir.