Les coulisses de la création de Gotham Knights, désormais disponible sur Xbox Series X|S

Dans la salle de réunion, la conversation a changé. Elle tourne maintenant autour de plusieurs noms écrits sur notre tableau. Certains sont soulignés, comme pour les mettre en avant.

Lorsque notre équipe chez Warner Bros. Games Montréal réfléchissait encore pour créer un jeu différent se déroulant dans Gotham City, nous avons passé des semaines à explorer le mythe du super-héros tel qu’on le voit dans l’univers de Batman et de DC, afin de pouvoir proposer quelque chose d’inédit. Après plusieurs sessions, le groupe constitué de vétérans du game design, de la narration, de l’animation, de l’aspect artistique et d’autres disciplines a fini par se concentrer sur deux aspects de ce mythe : l’évolution de combattant·e du crime au statut de super-héros légendaire et le fait que les super-héros se rassemblent pour former une équipe.

En ce qui concerne le premier aspect, nous pouvions nous inspirer de huit décennies de Comics DC, afin de voir comment leurs personnages évoluaient. Le Robin de Dick Grayson s’était séparé de Batman une fois arrivé à l’université pour diriger les Titans et finir par adopter l’identité de Nightwing. Barbara Gordon avait commencé sa carrière de Batgirl alors qu’elle était encore la fille rebelle du Commissaire Jim Gordon, avant d’être contrainte de s’adapter à un handicap qui a bouleversé sa vie en devenant Oracle. Se réinventer, grandir, voilà des incontournables du genre, il faut les prendre en considération pour imaginer comment les joueuses et les joueurs auront envie de s’impliquer dans nos jeux. Vous devez pouvoir débuter dans la peau de héros inspirants, mais aussi savoir que vous pourrez encore vous améliorer en vous fixant de nouveaux buts et en découvrant des manières inédites de les atteindre.

Pour ce qui est du deuxième point, nous savions que le mythe du super-héros ne pouvait qu’être renforcé lorsque deux héros (ou plus) s’associaient pour venir à bout de l’antagoniste principal. Un certain nombre d’entre nous s’est rappelé des jeux où la coopération et la connexion sociale étaient au cœur de l’expérience. Les joueuses et les joueurs aiment suivre une histoire, mais c’est d’autant plus vrai lorsqu’ils peuvent en profiter avec leurs amis. Il est toujours agréable de commencer un combat délicat, mais pour certain·e·s, la sensation de puissance va plus loin lorsque la communication et les actions coordonnées permettent de créer de nouvelles possibilités.

Nous avons fixé les noms sur le tableau. Parfois, quelqu’un ajoutait une capacité spéciale puis tirait une ligne allant vers l’un des héros, comme pour préciser qu’un personnage serait plus efficace pendant les combats, les phases d’infiltration ou d’exploration de la ville. Nous avons échangé sur le fait que nos héros étaient différents les uns des autres, mais qu’ils pourraient le devenir encore plus.

Nous étions ravis de donner vie à ce casting où chaque élément est rempli de potentiel en solitaire, mais fait également un partenaire incroyable. Nous savions qu’en réussissant à créer la bonne combinaison de héros, nous pourrions obtenir un aspect asymétrique fascinant et proposer des possibilités de gameplay uniques, pour tous les types de joueuses et de joueurs.

Nous pourrions vous offrir des héros dans lesquels vous auriez envie d’investir.

Nightwing, Batgirl, Red Hood et Robin sont principalement définis par leur proximité et leurs relations professionnelles avec le Chevalier Noir en personne. Comme le dit notre Game Director Geoff Ellenor, ils sont tous diplômés de « l’école des combattants du crime de Batman ». Mais au fil de leurs histoires, ils ont véritablement su grandir une fois sortis de l’ombre de leur célèbre mentor. Alors que Batman est l’incarnation même de l’expertise, un homme toujours prêt, rempli de convictions inébranlables, cette nouvelle génération de héros a encore la latitude pour s’épanouir, ainsi qu’un grand nombre de défis à surmonter, de barrières à franchir.

Ces héros, bien que souvent contraints d’oublier toute naïveté dans la noirceur de Gotham, peuvent aussi encore grandir. Ils peuvent être imprudents, irritables, pleins de candeur, égocentriques ou arrogants, parce que c’est ainsi que sont les personnes normales. Mais ils pourraient dépasser cette immaturité, au moment où cela deviendra nécessaire. Quand il faudra affronter les événements de la vie qui vont avec l’âge adulte des super-héros, ils pourraient alors devenir de meilleures personnes, de meilleurs héros.

Alors que nous continuions à discuter, il était devenu limpide que pour laisser la place à nos héros, ainsi qu’aux joueuses et aux joueurs, d’évoluer, de montrer de quoi ils étaient capables, pour devenir les symboles dont Gotham City avait besoin, il fallait retirer toute certitude. Nous devions supprimer le soutien présent depuis le début. Nous devions les forcer à faire face aux menaces et aux défis qu’ils pouvaient éviter jusque là.

Nous avons donc décidé de créer un monde sans Batman.

Nous l’avons fait pour bouleverser le status quo de l’écosystème criminel de Gotham et installer l’histoire de Gotham Knights. Mais nous l’avons aussi fait pour imposer une certaine pression à nos héros, le genre de pression qui leur permettra d’aller au bout et de grandir en chemin.

Gotham Knights est disponible sur Xbox Series X|S. Nous espérons que vous apprécierez le jeu !